Comme chaque année je partage un petit bilan et une liste d’envies pour la nouvelle année qui commence. Quand je pense à l’année 2019 j’ai bêtement l’impression de n’avoir pas fait grand chose. Je dis bêtement, car en y réfléchissant de plus près, ce n’est pas du tout le cas. Ce sentiment est certainement dû au fait que cette année je me suis plus écoutée et j’ai laissé tombé plein de choses en cours de route : par manque de temps, par lassitude, par manque d’intérêt. D’où cette impression d’inachevé… Cela dit, j’ai quand même fait un petit tour dans ma mémoire ce qui m’a permis de voir qu’un bout de chemin avait été parcouru, et que sur ce chemin, il y a eu de très belles choses.

Les projets inachevés

Dans les projets inachevés, il y a eu le Matsbootcamp, le fameux « camp d’entrainement » à l’illustration animé par l’agent américaine Lilla Rogers. Je n’ai pas été transportée par les sujets (sauf un sur l’exploration des textures), et je n’étais pas du tout dans l’état d’esprit « challenger ». A vrai dire ça m’a même carrément saoulée, le côté starting-block dès qu’on a les sujets, les participantes qui postent des trucs supers léchés une heure après et qui s’auto-congratulent… un peu plombant, et je n’étais pas la seule à ressentir la même chose. Donc je ne suis pas allée au bout, et du coup, pas de bootcamp en 2020.

J’ai aussi participé un peu à l’arrache à « #36daysoftype » (un challenge sur Instagram, où on poste une lettre par jour puis 10 chiffres), que j’ai laissé tombé à la lettre N. Pareil, ça m’a agacée de voir tout ce qui tombait chaque jour, franchement, la majorité des gens doivent le préparer d’une année sur l’autre ce qui tue la spontanéité du truc.

Ensuite, j’avais démarré une petit compo pour chaque premier jour du mois, que j’ai laissé tomber en juin, par manque de temps.

Pas glop tout ça, très mauvais pour l’ego de ne pas finir ce qu’on a commencé, mais j’assume. Faire des choix et savoir dire non, ça fait partie du chemin, non ? A cet égard, je crois que je ne vais faire aucun challenge en 2020 (du moins à cette heure, ce n’est pas du tout mon état d’esprit !).

… Mais aussi une année de belles explorations !

Tout n’est pas noir, heureusement et 2019 a aussi généré de belles surprises et de bons moments :

  • Deux stages de Chancelière très différents et très enrichissants : l’un avec Massimo Pollelo, l’autre avec Yves Leterme. Il me reste beaucoup de travail pour parvenir à un niveau convenable, mais je pense avoir eu de bons déclics.
  • Un super stage autour de la Textura avec Vincent Geneslay chez Barbedor qui m’a donné envie de me re-pencher sur les écritures gothiques.
  • La réalisation d’une boite à livre avec un voisin, petit chantier qui a été bien accueilli dans mon quartier à la rentrée
  • Un cours en ligne avec l’illustrateur espagnol Adolfo Serra (sur Domestika) qui m’a donné une inspiration d’enfer et m’a poussée à travailler davantage dans des carnets, à re-explorer les mediums et les textures, à faire beaucoup de recherches personnelles. En outre, j’ai pu (re)découvrir les monotypes avec un œil différent et me décomplexer par rapport à mon côté parfois brouillon et compulsif en travaillant différemment.
  • J’ai ouvert une petite boutique sur Curioos pour tester. A ce jour je suis ma meilleure cliente ! Cela dit je n’ai fait aucune promo 😉
  • J’ai aussi refait le challenge #folktaleweek pour le fun au mois de novembre et participé à un collectif qui s’appelle #portfolioclub sur Instagram dans lequel on nous propose un sujet de création par mois (ce qui est amplement suffisant !).
  • Puis le blog a décollé de façon assez phénoménale, vous êtes de plus en plus nombreux à le visiter et à vous abonner. J’ai fait moins d’articles en 2019, mais ils vous ont plu, alors merci merci pour vos petits mots et vos encouragements !
#Folktaleweek 2019
La cabane à livre : petite bibliothèque de quartier pour le dépôt/prêt de livres

En gros, le déclic cette année a été de faire des choix, de me recentrer sur ce que j’aime vraiment faire et d’arrêter de courir partout. Ça a l’air de rien, mais ces dernières années j’ai exploré beaucoup de techniques et de styles, j’ai bavé devant le travail de nombreux artistes, j’ai voulu faire pareil, et maintenant je sais dire « non, c’est chouette mais ce n’est pas pour moi ». J’ai aussi apprécié de me couper un peu des réseaux sociaux et de travailler seule dans ma bulle et dans mes carnets.

Les envies 2020

Ma plus grosse envie pour 2020 est de continuer à rêvasser, de faire avec ce que j’ai (je m’engage à réduire mon budget beaux-arts tant qu’une étagère de ma bibliothèque ne s’est pas totalement vidée), et surtout de ne faire QUE ce que j’aime.

Plus précisément, j’ai envie de travailler les grosses lettres, de tailler dans le gras, de titiller les capitales (toutes sauf la Romaine, trop dur, ce n’est pas pour moi, voir plus haut). Donc cela va tourner autour de la Textura Bold, de la cursive romaine, des lettres façon David Jones. Je n’exclue pas pour autant de retravailler ma Chancelière pour l’amener au niveau supérieur, et de faire un petit détour vers la Ronde qui me fait de l’œil ces derniers temps.

Il y aura toujours des fleurs, des oiseaux, des feuillages, de la poésie, sans doute avec un peu plus de graphismes et de textures.

J’ai aussi envie de refaire de la linogravure, de poursuivre mes essais de monotypes et de me lancer dans le gaufrage.

Si j’arrive à mixer tout ça dans de belles compos je serais comblée. Donc j’ajoute à la liste : faire de belles compos pour de petits tableaux, des cartes, et pourquoi pas développer un peu la boutique sur Curioos histoire d’amortir mes frais matériels (que je me suis engagée à réduire drastiquement quelques lignes plus haut !). Créer des œuvres finies reste toujours un peu bloquant pour moi, je ne suis jamais satisfaite du résultat.

Côté rencontres j’espère avoir de nouvelles occasions de voir mes ami(e)s calligraphes en vrai, nos papotages sont toujours tellement enrichissants. Je vais aussi, peut-être, préparer quelque chose pour le marché de Noël car il parait qu’on m’a cherchée cette année… La vie se chargera du reste, à chaque année ses belles surprises.

Enfin, je vais apporter quelques changements par ici sur le blog. J’y travaille doucement, j’espère que cela vous plaira !

En attendant la suite, je vous souhaite à tous une très belle année 2020, pleine d’inspiration, de santé et de réussite pour vos projets !

A très bientôt !

Véro

6 thoughts on “Hello 2020 !”

  1. Je viens de découvrir ce blog et cet article donne envie de se lancer, les idées ici sont très inspirantes, ici je me sens bien …! Merci pour tous les partages !

  2. Une superbe année à toi Véro. Moi j’ai vu passer la plupart de tes créations sur Instagram et non tu ne t’es pas reposée . Ne pas aller au bout de ces challenges sur les réseaux n’est pas un flop. C’est simplement le signe que tu évolues et tu as besoin d’autres choses . Dans ce genre de « battle » on donne, dans les formations, on reçoit . Il faut des temps pour donner mais aussi des temps pour recevoir, sinon on s’assèche. Dans ce tourbillon de créations , j’ai beaucoup aimé tes créas autour de Folkstales . Même si tu dis que c’est moins ton univers… ça envoie du lourd . Ça donne envie d’écrire des histoires . J’ai aussi beaucoup aimé ton travail sur les monotypes. J’ai aussi beaucoup adhéré à ton billet sur les carnets . D’ailleurs j’en ai ouvert un. Je ne dessine pas mais j’y inscris mes idées de prises de vue et d’endroits à shooter. Je te souhaite une très belle année et encore un milliers de chouettes créations à venir . Bisous

    1. Encore un bel article. Merci de mettre en avant tes projets inachevés, je crois qu’on est nombreux à passer par là, c’est chouette de voir qu’on n’est pas seuls, et surtout que ça n’est pas grave. Et bravo pour le succès du blog, c’est bien mérité. Et quand est-ce qu’on se voit? Je veux venir papoter ❤

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.