Cet été j’ai repris doucement la calligraphie à la plume pointue et j’ai peiné puissance 10. Mes traits étaient vraiment horribles et la plume accrochait considérablement le papier. Pensant que j’étais rouillée après de longs mois d’arrêt, j’ai persisté, en vain. J’ai incriminé le papier, puis l’encre. J’ai nettoyé 3 fois la plume, tourné ma feuille dans tous les sens, modifié l’inclinaison du porte-plume… Au passage je me suis un peu énervée aussi… Bref ! Jusqu’au moment où je me suis dit : “Essayons avec une plume neuve !”. Et là, bien sûr, miracle !

Les plumes s’usent et certaines sont même très fragiles. Surtout si comme moi vous avez la main un peu lourde. Même avec une plume robuste comme la Nikko G, au fil des utilisations, ça se gâte.

Comment reconnaître qu’une plume est définitivement usée ?

Les signes d’usure sont différents pour les plumes pointues et les plumes biseautées. D’ailleurs, ces dernières s’usent nettement moins vite. La plume pointue est ultra fine, donc plus fragile, logiquement. Il m’est même arrivé d’en casser (et oui, en faisant de la gestuelle !).

Plume pointue usée : les signes

  • La plume accroche le papier, alors que ce n’est pas le cas habituellement.
  • Les déliés (parties fines de la lettre), sont plus gras que d’habitude.
  • L’encre s’écoule mal : elle ne s’écoule pas sur les ascendantes et/ou fait des pâtés sur les descendantes.
La finesse du trait avec une plume usée, à droite

Que faire ? Généralement, tout ceci vient du fait que les 2 lames ne sont plus alignées et/ou que la pointe de la plume s’est légèrement courbée au fil des utilisations.

Exemple de lames abîmées qui ne sont plus alignées
Très difficile à voir à l’oeil nu, la pointe de gauche est très légèrement cassée

Il n’y a rien à faire, malheureusement, il faut passer sur une plume neuve.

Plume biseautée usée : les signes

  • La plume manque de précision dans les traits d’attaque par exemple
  • L’encre s’écoule mal, et/ou
  • La plume est rouillée

Que faire ?

Plume rouillée : rien à faire, si ce n’est la nettoyer avec un produit un peu abrasif pour ôter la rouille (dentifrice, pierre d’argent, crème à récurer…). J’ai essayé les produits anti-rouille, sans succès. Si quelqu’un a déjà rattrapé une plume rouillée, qu’il/elle lève le doigt dans les commentaires !

Manque de précision : on peut, avec beaucoup de précautions, poncer une plume un peu émoussée. Pour cela, il faut utiliser une pierre d’Arkansas. C’est une pierre abrasive que l’on utilise notamment pour les gouges de gravure. Pour bien affûter la plume, il faut que toute la partie plate de la lame soit en contact perpendiculaire avec la pierre, et faire un léger mouvement de va-et-vient. Vous pouvez tester régulièrement la plume afin de ne pas trop l’affûter. Je précise ceci car il m’est arrivée de transformer une plume Brause en scalpel, et quand j’écrivais, elle coupait le papier !

La bonne inclinaison pour poncer, afin que la plume ne se transforme pas en cutter

Il faut juste se rappeler que c’est l’angle que l’on veut corriger, et non pas le fil des lames.

L’encre s’écoule mal : c’est peut-être juste un problème d’encrassage. Avec un produit nettoyant un peu abrasif et une brosse à dent, on arrive habituellement à restaurer une plume encrassée.

Conclusion

Si votre séance de calligraphie se déroule mal alors que vous utilisez le même papier et la même encre que d’habitude, vous avez peut-être juste besoin de changer de plume. N’oubliez pas de nettoyer votre plume neuve avant utilisation, afin de retirer le film de protection qu’elles ont en sortie de production. Pour cela, un petit nettoyage à l’eau tiède et au savon et c’est parti !

Si vous rencontrez d’autres difficultés lors de vos séances d’entraînement, n’hésitez pas à consulter les articles suivants :

Petits maux, petits remèdes

Quelle encre pour l’écriture anglaise

10 pistes pour des séances de calligraphie détendues et efficaces (avec des plumes NEUVES, donc)

J’espère que vous aurez trouvé cet article utile !

Restez à la page : en vous abonnant au blog vous recevrez juste une notification par email à chaque nouvel article : pas de SPAM, de pubs ou d'invasion de votre boite email !

En vous abonnant, vous acceptez que Lettres & Co collecte votre nom et votre email. Si vous souhaitez en savoir plus sur la façon dont sont traitées vos données personnelles, vous pouvez à tout moment consulter la Politique de Confidentialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.