Cette semaine je vais vous présenter outil que j’affectionne particulièrement : le ruling-pen américain. C’est un outil génial et assez aisé pour la prise en main, dédié à la calligraphie gestuelle.

Qu’est-ce qu’un ruling-pen ?

Littéralement, un ruling-pen est un tire-ligne, c’est-à-dire un instrument utilisé à l’origine pour le dessin. On retrouve notamment son utilisation dans le dessin industriel et les plans d’architecte. Le tire-ligne a été dévoyé de sa fonction première par les calligraphes, afin de l’utiliser comme instrument d’écriture.

Il existe différents types de tire-ligne :

#rulingpen #tireligne #calligraphy #calligraphie #moderncalligraphy #gestuelle

  • Le tire-ligne américain : celui qui nous intéresse aujourd’hui
  • Le tire-ligne suédois, ayant le même principe qu’un tire-ligne d’écolier, mais avec une pointe plus large qui retient davantage d’encre (2)
  • Le cola-pen : instrument inspiré du tire-ligne créé par des calligraphes (3)
  • Tire-ligne carré : pour explorer d’autres styles, notamment la gothique (4)

Anatomie du ruling-pen américain

Le ruling-pen  américain  a été mis au point à la fin du XXe siècle pour la calligraphie. Il possède 2 lames en laiton, qui sont reliées par une vis (virole). Le réglage de la vis permet de serrer ou desserrer l’écartement des lames et d’obtenir un trait plus ou moins gras en réglant le débit d’encre.

 

La forme même des lames permet également de jouer sur la graisse du trait : soit on écrit avec la pointe, un trait fin plus ou moins épais. Soit on utilise la tranche de la lame : pour un trait épais.

#rulingpen #tireligne #calligraphy #calligraphie #moderncalligraphy #gestuelle
Utilisation de la pointe pour un trait fin
#rulingpen #tireligne #calligraphy #calligraphie #moderncalligraphy #gestuelle
Utilisation de la tranche pour un trait gras

Prise en main du ruling-pen américain, chargement et entretien

Le ruling-pen se tient comme un stylo. Le manche en bois est d’ailleurs très ergonomique et agréable en tenue. L’encre est chargée en trempant la pointe directement dans le flacon. La pointe doit être généreusement chargée. La gestuelle est gourmande en encre !

Comme pour les plumes métalliques, un petit nettoyage à l’eau et au savon est nécessaire pour retirer la pellicule protectrice sur les lames neuves. Si l’encre ne semble pas bien adhérer aux lames, un peu de salive fera l’affaire pour une parfaite accroche (sur plume propre évidemment, inutile de se barbouiller avec une plume pleine d’encre !)

Quels médiums utiliser ?

Il faut un médium très fluide, bien sûr, donc une encre liquide de type Ecoline, Colorex, Gallo-ferrique, brou de noix… Attention aux encres acryliques et à l’encre de chine, qui encrassent les lames. Vous pouvez les utiliser, mais il faudra bien rincer votre instrument immédiatement après usage. Ce sont les mêmes recommandations que pour les plumes métalliques. Il faut en prendre grand soin, d’autant que c’est un outil assez cher.

Quel support utiliser ?

Comme l’écriture se fait avec un médium très fluide, je vous conseille un papier assez épais (120g minimum).

Les premiers traits

La prise en main du tire-ligne américain passe par la réalisation de traits. C’est la base de la calligraphie gestuelle.  On oublie les lettres, on pense « trait ».

Le geste doit être vif, vigoureux, mais réfléchi (on ne fait pas du gribouillage). Pour s’exercer, rien de tel qu’une grande feuille A3 ou encore A2, un bureau bien dégagé qui ne gêne pas les mouvements, un gros pot d’encre, éventuellement un tablier pour se protéger des projections d’encre. Pour les traits ci-dessous, garder les lames assez écartées, pour une bonne fluidité.

#rulingpen #tireligne #calligraphy #calligraphie #moderncalligraphy #gestuelle
Pour démarrer, s’exercer à faire des traits
#rulingpen #tireligne #calligraphy #calligraphie #moderncalligraphy #gestuelle
La lame est toujours perpendiculaire au trait : il faut donc tourner votre poignet constamment

Les premières lettres

Essayez de faire des capitales simples, en prenant soin de bien tourner votre poignet pour conserver la lame perpendiculaire au trait.

#rulingpen #tireligne #calligraphy #calligraphie #moderncalligraphy #gestuelle
Comment faire pour que ça crache ? Pour obtenir un effet de trace qui « crache », il faut que le tire-ligne soit bien chargé et les lames suffisamment écartées. Après, ça ne se calcule pas tellement : c’est la vigueur du geste qui va provoquer ou non des éclaboussures.
#rulingpen #tireligne #calligraphy #calligraphie #moderncalligraphy #gestuelle
Pangramme avec un mot manquant ! désolée..

Comme toujours, avec un peu d’entrainement, vous vous habituerez à ce nouvel outil, et j’espère que cela vous donnera envie d’explorer davantage la calligraphie contemporaine.

Pour vous procurer un ruling-pen américain, consultez la liste des fournisseurs.

N’hésitez pas à poser vos questions, comme toujours, et entrainez-vous bien !

Véro

#lettresandco

One thought on “Le ruling-pen américain”

  1. Coucou Véro ! Pas mal cet article, je suis sûre que tu vas donner envie à tes lecteurs néophytes d’en savoir plus 😜
    Attention, avis à ceux qui n’ont jamais testé un tire-ligne : cet outil est totalement addictif ! Ce n’est pas pour rien que j’appelle le mien « mon précieux » !
    Personnellement, je ne l’utilise pas uniquement avec des encres très fluides. J’aime beaucoup aussi le charger avec de la gouache (suffisamment diluée pour être fluide, suffisamment épaisse pour rester opaque et donc couvrante) et pour avoir un débit suffisant, j’écarte un peu plus les 2 lames. Mais pour débuter, rien ne vaut une bonne encre bien liquide, genre brou de noix, c’est quand même plus facile 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :