En ce début d’année scolaire, à l’atelier, c’est plutôt ambiance paperasse et organisations en tous genres. Beaucoup de changements pour les enfants rime avec pas mal de travail pour les parents, sans compter sur le quotidien, le travail, les aléas des transports en commun. Bref un quotidien des plus ordinaires, qui ne laisse pas beaucoup de place au reste…

Néanmoins, j’essaie toujours de m’aménager un peu de temps par-ci, par-là, bien que les journées chargées m’encouragent peu à traîner jusqu’à minuit avec mes plumes comme j’ai pu le faire auparavant. Ce mois de septembre a eu raison de mes bonnes résolutions à savoir travailler très assidûment mon anglaise. En effet, j’ai besoin de 3 ou 4 heures totalement tranquille pour bien me concentrer et travailler et comment dire… ce n’était pas vraiment possible ! Ce n’est pas grave, l’anglaise peut bien attendre. En revanche, ne pas avoir ma bulle, ça ce n’est pas envisageable…

Bienvenue en automne !

Dans ces moments-là, je privilégie des activités qui :

  • ne nécessitent pas une longue installation/désinstallation : donc pas de peintures très longues à réaliser (celle présentée ci-dessus ne m’a pris que peu de temps !)
  • permettent de boucler quelque chose en peu de temps, pour ne pas se traîner des boulots pas finis pendant des jours et des semaines (ça c’est pour soigner mon moral).

La planche de salut c’est le carnet, bien sûr ! Un peu chaque jour, tranquillement.

Après avoir travaillé ces dernières années sur des illustrations très enfantines, un peu folk-art j’ai envie de me remettre à travailler plus en volume, plus en nuances et en contrastes. Tout ceci avec une ambiance un peu automnale, un peu nostalgique et… un bic (!), un peu d’encre et de gouache. J’ai donc amorcé un nouveau carnet : mon sketchbook vintage.

Sketchbook Vintage : quelques pages

Le bic permet des effets proches des gravures anciennes. Contrairement aux feutres fins type Fineliner Micron, on peut davantage moduler la pression et même fondre assez finement les dégradés. Je découvre juste, et c’est super intéressant.

Pour le fond de page ci-dessus j’ai utilisé de l’encre Colorex, appliquée avec un pinceau plat et large sur le dessin (le fond n’est pas fait avant, c’est ce qui donne cet aspect vieilli et délavé).

Toujours au bic et à l’encre, avec de la gouache :

J’ai aussi fait un essai avec du brou de noix, mais un peu foncé à mon goût. De plus, autant l’encre Colorex permet de repeindre dessus, autant c’est mon aisé avec le brou de noix qui lève si on passe un pinceau humide dessus.

Le mélange écriture, dessin au bic et encre est vraiment intéressant en terme de textures. Le moment où l’encre est appliquée est simplement magique, car il révèle totalement le dessin !

Ci-dessus la page va rester blanche, car l’encre utilisée pour la calligraphie n’est pas waterproof. Il faudra que j’essaie avec de l’encre de chine pour ajouter de l’anglaise dans ces pages. Cela produira un effet encore plus vintage.

Voilà pour les dernières news ! Avant de vous laisser pour retourner à ma paperasse, quelques infos sur le matériel utilisé pour ce sketchbook vintage:

  • Un sketchbook super basique Artway Studio, avec un papier 170g qui a défaut d’avoir de la texture, supporte bien d’être mouillé sans gondoler.
  • Un bic Bic
  • De la gouache Linel extra-fine
  • Du brou de noix
  • De l’encre Colorex : j’ai utilisé les coloris Terre de Sienne Naturelle et Sanguine pour vieillir mes pages.

Pour le dessin au bic, je suis allée m’inspirer des vidéos d’Ebuka Pen sur youtube, qui donne plein de clés pour travailler les contrastes et dégradés, les hachures, etc. Il fait des portraits complètement dingues juste avec un bic, allez voir, ça vaut le détour ! Son compte Instagram est ici.

A très bientôt,

Véro

Restez à la page : en vous abonnant au blog vous recevrez juste une notification par email à chaque nouvel article : pas de SPAM, de pubs ou d'invasion de votre boite email !

En vous abonnant, vous acceptez que Lettres & Co collecte votre nom et votre email. Si vous souhaitez en savoir plus sur la façon dont sont traitées vos données personnelles, vous pouvez à tout moment consulter la Politique de Confidentialité.

2 thoughts on “En ce moment à l’atelier #4”

  1. Trop chouette, tout ça ! Et ton arbre au bic !! Une merveille ! J’aime bien aussi quand la page reste blanche, c’est très graphique. Sinon pour l’encre qui ne bouge pas quand tu repasses de l’eau par dessus, tu as déjà essayé la Carbon ink ? Je la connais grâce à Ludivine et je l’ai définitivement adoptée, elle est géniale. Bisous ma belle ♥️

    1. J’ai de la carbon Ink en effet mais je ne l’ai pas essayée à la plume : je le note ! Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.