Souvent ce ne sont pas les idées qui manquent ou les sources d’inspiration lorsqu’on veut se lancer dans une réalisation un peu finie. Ce qui pose souvent problème, c’est l’organisation des idées et surtout le tri.

Le Moodboard est un tableau d’inspiration, ciblé et structuré. C’est un outil qui est largement utilisé dans la mode pour mettre au point les collections (on parle aussi de planches de tendance).  Réaliser un moodbard permet de faire le tri dans nos recherches et de ne garder que l’essentiel, sur une page idéalement. C’est un peu le contraire de Pinterest, pour ceux.celles qui utilisent beaucoup ce site : en effet sur Pinterest, il est facile de passer des heures à se perdre et à épingler compulsivement tout et n’importe quoi, « au cas où », ou juste parce que sur l’instant cela nous plait.

Avec le moodboard, on est dans une démarche un peu plus cadrée, parce qu’à la base on a déjà une idée un peu précise : on veut faire un tableau sur tel thème, on veut faire un carnet sur un voyage dans tel pays, on veut créer quelque chose dans des tons chauds/froids, on cherche une ambiance de couleurs, de textures etc.

Stade 1 : les recherches

Les recherches peuvent se faire bien sûr sur Pinterest, en gardant en tête un objectif précis pour ne pas se perdre et y passer des heures. Se fixer 30 minutes maximum, par exemple, permet de rester concentrer sur son objectif.

Pendant que je fais des recherches, en général, je m’ouvre un fichier image vierge ou tout simplement un fichier Powerpoint, et je copie/colle au fur et à mesure mes trouvailles. Il est bien sûr possible de créer un moodboard sur une vraie feuille, sur laquelle vous collez au fur et à mesure vos inspirations. C’est moins rapide, mais cela fonctionne bien aussi et vous pouvez l’enrichir avec des idées écrites à la main, etc.

Pour les recherches, j’ai quelques pistes d’investigation qui sont toujours les mêmes :

  • Les couleurs
  • Les typos / styles calligraphiques
  • Des histoires : une ambiance de vacances, des personnages, un thème etc…
  • Des textures

Astuces :

  • Pinterest est bien plus pratique qu’une simple recherche Google image car tout est déjà logiquement indexé,
  • Ne négligez pas quelques recherches en dehors du web… Dans vos livres, vos magazines, des bouts de tissus : vous pouvez prendre des photos, et les intégrer dans votre moodboard.

Stade 2 : le tri

Si vous avez sélectionné 40 images, il y en a à peu près… 20 de trop. Visuellement, il faut que ce que vous souhaitez capter dans votre moodboard soit évident, donc il faut resserrer la sélection :

  • Faites le tri
  • Demandez-vous si votre tableau est cohérent.
  • Demandez-vous si votre tableau est bien dans la cible que vous vous êtes fixé.e au départ ou si vous n’êtes pas en train de dévier. Cela peut donner naissance à un second moodboard !

Stade 3 : imprimer le moodboard

Ça c’est personnel, mais j’aime bien imprimer un moodboard une fois qu’il est terminé, pour l’avoir tout le temps sous les yeux quand je travaille. C’est un peu une boussole, en fait. Cela permet de ne pas trop dériver et de coller à son idée première (même si bien sûr les idées peuvent évoluer en cours de route).

Quelques exemples de moodboard réalisés récemment

Un moodboard graphique, noir et blanc

Ce moodboard a été fait pour une future réalisation en calligraphie. On est dans du graphique, du noir et blanc, du rythme et du contraste. Vous voyez qu’il y a de l’écriture, mais pas seulement… il y a des images qui viennent de broderies, des photos, des matières.

Le moodboard pour mon carnet de voyage

J’avais fait un petit moodbard pour mon carnet de voyage cet été, histoire de rassembler des pistes, des inspirations. J’étais dans l’été, la Corse, les tons citron et bleu, le carnet de voyage.

Le moodboard féérie et sorcellerie

Celui est très récent, c’est pour le challenge #folktaleweek sur Instagram qui se tient en ce moment. On est dans le conte, l’hiver, le mystère, la nuit, la magie, et un peu de sorcellerie… Ce tableau m’a aidée à sélectionner ma palette de couleur et la tonalité de ce que je voulais faire.

Le moodboard Lettres & Co

Et oui, j’avais fait un moodboard pour la charte graphique du blog : couleurs principales, bannière, etc. Je voulais quelque chose avec des tons vifs, chauds, tranchés, du graphique avec des inspirations de la nature.

Dans ce moodboard, il y a la moitié des photos qui sont des réalisations personnelles, comme les encrages de végétaux ou le carreau « l’art c’est la santé ». L’idée était de partir de ce que je fais, de ce que j’aime et d’en sortir une charte graphique.

Les moodboards tout faits

Ça existe, et c’est très sympa, très inspirant. Vous en trouverez beaucoup sur mon tableau Inspiration|Couleur sur Pinterest. Mais ce n’est pas VOUS : donc si vous créez un moodboard pour une réalisation future, faites plutôt vos propres recherches et vos propres sélections !

#moodboard #color
Sur le blog l’atelier de la Marquise, des moodboards très réussis pour les recherches en couleurs

 

Un dernier conseil : le moodboard reste un outil, un support de réflexion. N’y passez pas des heures et des heures, fiez-vous à votre instinct, ne perdez pas de temps à la mise en forme. Du temps, vous en aurez besoin pour faire émerger et naître vos belles créations !

A très bientôt

Véro

#lettresandco

5 thoughts on “Créativité | Créer un moodboard”

  1. Waw, le moodboard noir et banc est juste splendide ! J’ai très envie de me faire de beaux moodboard imprimés mais je ne prends pas le temps !!! Là, tu me redonnes envie !!!

  2. Super intéressant, ton article, Véro ! Je n’avais jamais pensé à faire un moodboard pour mes tableaux, parce que je crois que j’ai des moodboard géants dans la tête, ambiance kaléidoscope… alors que j’en ai fait un pour mes travaux et pour l’aménagement chez moi, et je l’ai respecté, ce qui m’a donné au final une belle unité et une maison super harmonieuse (enfin… à mon goût !)

    Mais c’est top et c’est une très bonne idée d’en parler : ça aide vraiment à structurer les choses et à trouver une harmonie. J’adore tes moodboard noir et blanc, trop beau… Bisous !

    1. Oui c’est super pour les projets de déco aussi.
      J’ai toujours travaillé un peu comme ça, et d’autant plus pendant le MATSBOOTCAMP où on avait 15 jours pour traiter un sujet précis. Sinon je suis un vrai électron libre avec 10 mille trucs en tête qui se caracolent joyeusement et au final rien n’en sort parce que c’est trop la pagaille 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :