Nous apprenons à réciter l’alphabet à l’âge de 3 ans environ, en suivant scrupuleusement l’ordre, s’il vous plait, pour le grand bonheur de la maîtresse et la fierté des parents. N’avez-vous jamais remarqué que jamais personne ne récite l’alphabet dans le désordre : J, M, P, R, U, E… ?

Dans les ouvrages de calligraphie, les planches de modèles représentent les lettres selon cette sacro-sainte et rassurante séquence. Je parie une glace à qui veut que si ce n’était pas le cas, notre petit cerveau perturbé s’évertuerait à vérifier qu’aucune lettre ne manque. Alors nous autres pauvres scribes, réalisons des pages d’alphabets, avec parfois un petit pangramme au milieu pour nous détendre.

Ductus - Fondamentale
Ductus – Fondamentale

Et si on travaillait autrement ?

Travailler mécaniquement les lettres en suivant l’alphabet, ça va 5 minutes, et surtout, quand on arrive au « p », on en peut déjà plus.  Ce que je vous propose, donc, c’est de travailler différemment :

Par groupes de lettres

En effet, certains traits de base sont communs à plusieurs lettres. Dans certains manuels de calligraphie, les lettres sont présentées par groupe présentant des morphologies proches : n, m et h par exemple.

Par mots

Après quelques heures à réaliser des lettres isolées, quel que soit l’ordre, on écrit son premier mot. Et là, BAM!, c’est le drame : visuellement, ça ne marche pas ! Et pour cause, notre cerveau a été habitué à traiter les lettres comme des informations isolées : il ne sait pas encore les associer harmonieusement.

C’est pour cela qu’il est très utile de travailler avec de vrais mots : des noms de villes, de fruits, de fleurs, de pays, des prénoms, des couleurs, vos chanteurs vivants préférés…

Vous pourrez ainsi travailler simultanément les lettres, les liaisons des lettres entre elles, l’interlettrage et l’espacement entre les mots. Elle est pas belle la vie ?

entrainement copperplate
Entraînement – anglaise

En recopiant un texte en langue étrangère

L’important lorsque l’on s’entraine est le trait, la forme, l’harmonie et l’équilibre. Ecrire en latin, italien, allemand, anglais, espagnol ou toute autre langue de notre alphabet latin nous autorise à nous concentrer sur tout sauf le sens, donc… sur l’essentiel !

Personnellement j’aime bien travailler l’anglais, car la langue anglaise regorge de lettres plus rares en français telles que les W, les Y, ainsi que de liaisons sympas : TH, GH, GHT.

 

Changer de langue, pour se concentrer sur les lettres
Changer de langue, pour se concentrer sur les lettres

Le « lorem ipsum », faux texte utilisé pour calibrer les mises en page pour le web ou l’impression, peut également vous servir de texte d’entrainement, mais comme c’est du faux latin, certaines lettres sont absentes (w,z…) :

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Sed non risus. Suspendisse lectus tortor, dignissim sit amet, adipiscing nec, ultricies sed, dolor. Cras elementum ultrices diam. Maecenas ligula massa, varius a, semper congue, euismod non, mi. Proin porttitor, orci nec nonummy molestie, enim est eleifend mi, non fermentum diam nisl sit amet erat.

Les pangrammes

Les pangrammes sont de courtes phrases qui utilisent les 26 lettres de l’alphabet. Voici quelques exemples :

  • Le vif zéphyr jubile sur les kumquats du clown gracieux
  • Portez ce vieux whisky au juge blond qui fume
  • Portons dix bons whiskys à l’avocat goujat qui fumait au zoo
  • The quick brown fox jumps over the lazy dog
  • The five boxing wizards jump quickly
  • Sylvia wagt quick den Jux bei Pforzheim

Daenerys du Typhon, ex du Khal, Reine du Fox Zen, Briseuse de chaînes, Mère des Dragons, va quérir Jon Snow.

Bon ok, le dernier est un peu tiré par les cheveux, c’est moi qui l’ait écrit, j’avoue…

En conclusion :

  • Travailler des mots est plus profitable que de travailler la séquence de l’alphabet
  • Quitte à travailler des lettres, autant les travailler par groupe de lettres présentant des traits similaires
  • Néanmoins, quand on bloque sur une lettre, faire quelques lignes pour bien intégrer le geste et la forme est parfois nécessaire.

 

Et si l’inspiration vous fait défaut, je vous ai préparé une petite liste de 77 mots inspirants pour s’entraîner :

77 mots inspirants pour s’entraîner
Cliquer sur l’image pour l’agrandir et l’enregistrer !

.

 

Et vous, comment travaillez-vous ? Ne jurez-vous que par l’alphabet ? Avez-vous d’autres routines ? N’hésitez pas à commenter !

Véro

8 thoughts on “ABCD… Et si on travaillait autrement ?”

  1. Je découvre avec plaisir ton blog !
    Quand j’ai commencé mes premiers essais de lettering et de calligraphie, je me suis lancée dans des lignes d’écriture, en suivant l’alphabet. Mais, comme tu le dis à juste titre, on s’en lasse très vite. J’ai rapidement préféré écrire des mots brefs, mais qui faisaient travailler les liaisons entre les lettres, ce qui est, en effet, bien plus profitable.
    Désormais, quand je découvre une nouvelle écriture, je commence directement par un mot, quitte à le reproduire plusieurs fois avant d’être satisfaite 😉
    J’aime beaucoup ta liste de 77 mots, inspirante quand je n’aurais pas d’idée et envie d’écrire quand même 🙂
    Merci pour cet article, à la fois utile et très agréable lire !

    1. Merci pour ton feed-back, l’objectif de Lettres and Co est justement de donner des clés pour progresser quand on débute en autodidacte. N’hésite pas à poser des questions au fil des parutions 😉

  2. Coucou Véronique,
    Bravo pour ton blog ! il est sublime ! j’adore la bannière et tes articles sont super complets . c’est vraiment beau <3 je te suis avec plaisir 🙂

  3. Excellent ton article 😉 C’est exactement ce que je fais dans mes cours : travailler les lettres par familles de formes et non par ordre alphabétique, pour bien comprendre leur structure, puis les travailler toutes en même temps en mots et en texte, pour travailler les approches et le rythme. Ce que je préfère, pour éviter de sombrer dans les abysses de l’ennui mortifère de la répétition de l’abécédaire : écrire tout ce qui me passe par la tête (et tu sais que c’est souvent farfelu !) en le transformant en faux latin. Du style : « Quid melius programmat ante Dominicum ad bibere, cantarum, totalus delirat amicis in minibus ? »
    Ou alors des pangrammes maison du style : « Pour une bonne hygiène de vie, préférez un joyeux whisky à la cuisine macrobiotique. » ou encore : « Mais voyez cette grosse dinde aux yeux jaunes & bouffis qui zone tous les week-end hantée par ses kilos. ». J’adore me triturer les neurones pour trouver des pangrammes !

  4. j’adhère complètement, car dérouler des alphabets mécaniquement, ça rend chèvre. Moi j’utilise des titres de chanson, des noms de groupe ou tout ce qui me passe par la tête.
    Et bravo pour le pangramme GOT ! N’importe quoi ;-))

    1. Merci Aimée ! Pour le Pangramme, je crois que j’aurais pu faire mieux encore : je me mets un défi pour la prochaine fois !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :