J’ai fait un peu de rangement et suis tombée sur d’innombrables feuilles d’entrainements à la calligraphie. Que faire de tout cela ? Vous vous êtes déjà posé la question j’imagine : on garde celles qu’on aime bien et on jette celles qui n’ont aucun intérêt. Oui, mais celles qu’on garde, au final, qu’est-ce qu’on en fait ?

Il m’en restait pas mal, et j’ai eu envie d’en faire un carnet relié. Cela m’a pris un peu de temps, mais pas trop, le plus long étant de retailler le tout à peu près à la même dimension, je vous montre…

Le matériel

  • Des pages de brouillons et d’entraînement : il en faut un bon nombre pour avoir un carnet un peu épais et varié.
  • Un cutter de précision, une bonne règle, métallique de préférence, et un tapis de découpe pour ne pas flinguer votre bureau Louis-Philippe.
  • De quoi faire les couvertures : j’ai récupéré le carton de blocs XL, parfait niveau épaisseur, et j’ai habillé les couvertures avec du papier japonais que j’avais en stock depuis des années et qui dormait tranquillement (cela vous arrive-t-il aussi d’acheter du beau papier et de ne rien en faire ?)
  • De la colle blanche liquide et un pinceau à encoller, ou un pinceau plat quelconque large et pas cher, pour faire les couvertures
  • Une pointe pour percer les trous : j’ai un poinçon de reliure, mais sinon une pointe de compas, ça le fait aussi.
  • Du fil ciré et une aiguille à matelas (très important, les deux)
  • Un bon tuto : j’ai suivi une classe sur Skillshare, mais je vous ai trouvé un bon tuto en français ici :

J’ai choisi une reliure copte, et non une reliure japonaise, car cela me paraissait mieux pour pouvoir feuilleter le carnet et le laisser ouvert si besoin. C’est un peu plus long et fastidieux, mais je suis contente du résultat.

Les étapes

Je ne détaille pas comment faire ici, tout est bien expliqué dans le tuto 😉

Au commencement, compulser toutes les pages dont vous disposez et sélectionner celles que vous gardez : cela fait un bon tri, encore une fois. J’avais sans doute 70 feuilles et j’en ai gardé moins de la moitié, comme quoi…

Ensuite j’ai découpé à la dimension des feuillets du livret : 34 x 20 cm, pour avoir un carnet fini de 20cm de haut sur 17cm de large.

J’ai ensuite assemblé en vis à vis les feuilles découpées, par livrets de 5 (5 feuilles, 10 pages). J’ai plié ces livrets en marquant bien le pli avec un plioir, puis j’ai fait les trous sur chaque livret et dans les pages de couverture que j’avais préparées la veille.

Vient ensuite le moment de l’assemblage. Un peu technique au début et après franchement, pas besoin d’être couturière, juste attentive. Le montage du dernier livret et de la page de couverture est assez périlleux, donc une vidéo tuto est bienvenue.

En tout j’ai 6 livrets de 5 feuilles chacun : si vous savez calculer, cela fait… 60 pages, bravo ! Mais en réalité, cela fait 30 pages calligraphiées car chaque feuille n’est écrite qu’au recto. Je ne sais pas encore si je vais coller les pages blanches (les verso dos à dos) ou si je vais les conserver ainsi et rajouter des choses plus tard, ou les deux…

Résultat : un carnet relié cousu main !

Bon ce n’est pas complètement dans les règles de l’art, j’ai eu quelques décalages, mes livrets ne sont pas tous pile poil alignés, mais pour une première c’est pas mal.

Zoom sur la tranche et la reliure cousue main

Aperçu de quelques pages :

Au centre de chaque livret, j’ai placé des pages que je voulais garder en format paysage :

Au final, cela fait un bel objet à soi, sympa à feuilleter, bien plus pratique que des feuilles qui s’entassent dans des pochettes et qu’on oublie. Bref, je suis contente !

J’espère que cela vous inspire et que la prochaine fois que vous tomberez sur vos pages d’entraînement en vous demandant « A quoi bon garder tout ça ? » vous aurez envie de faire votre book à vous,

Quant à moi j’ai envie d’en faire un autre mais je n’ai plus de pages d’entraînement… je sais ce qu’il me reste à faire : prendre mes plumes et bosser 😉

A très bientôt !

Véro

#lettresanco

5 thoughts on “Conserver ses pages d’entraînement dans un carnet fait main”

  1. Super ! J’ai pas été jusque là je me suis contenté de les relier et encoller mais pour faire des carnets de projets je conserve cette superbe idée

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.