Difficile de passer à côté de la Saint-Valentin, en ce 14 février. Pour exprimer son amour, vous me direz, nul besoin d’attendre la date fatidique, je suis bien d’accord. Un mot d’amour, calligraphié de surcroît, c’est quand même le petit « plus » que nous autres calligraphes émérites pouvons offrir à l’élu.e de notre coeur. Mais attention, le poids des mots, le choc de l’expressivité, votre amour au bout de la plume transcrit-il vraiment ce qui loge au fond de votre coeur ? Démonstration…

Spontanéité et élan du cœur au brushpen

#brushpen

 

Rien de tel pour se déclarer avec vigueur qu’un mot jeté au brushpen sur une petite carte, posée là, à côté de la tasse de café au petit matin. Si je tombe là-dessus au réveil, sûr que ça va me donner de l’énergie pour la journée, pas vous ?

#iloveyou #brushpen

Simple, efficace, enjoué, énergique, sans chichis, c’est sans doute ce que je préfère.

Save the date… attention ça se corse !

#savethedate #brushpen

Et oui : derrière ce petit cœur tout mignon, cette petite écriture enfantine et rose se cache un terrible message subliminal, l’aurez-vous déchiffré ? Quelque chose comme : « Si tu as oublié, sache que moi j’y ai pensé : il te reste 5 heures pour trouver un resto, un bouquet de fleur et un joli cadeau, mon amour ».

Au ruling-pen

L’accro du ruling-pen vous épatera sans doute avec une approche très graphique, directe… peut-être un peu trop ?

Mmmm… est-ce que cela présage d’une soirée « love » bien romantique ? D’un amour enveloppant, bienveillant et protecteur ? Pas sûr, mais au moins c’est sans ambiguité.

Dans un autre genre, l’accro du ruling pen pourra également produire une jolie carte comme celle-ci :

#rulingpen

Bon, là je dirais qu’il y a deux alternatives :

  1. C’est une personne perfocentrique totalement obnubilée par son art, qui a juste oublié que c’était, au départ, un mot d’amour
  2. C’est une personne extrêmement réservée, qui n’ose pas exprimer ses sentiments, donc qui le fait à sa manière, en se cachant un peu

Un message peut en cacher un autre

En étant attentif au fond et à la forme, on peut déduire toutes sortes de choses, par exemple, que penser de ceci :

Franchement, si je reçois ça à la Saint-Valentin, ça me laisse perplexe, non ? Est-ce qu’il ne sait pas ce qu’il fait encore avec moi ? A moins qu’il essaie de me dire qu’il mène une double vie avec une autre femme depuis 10 ans mais qu’il n’y peut rien ? Ou qu’il m’aime toujours malgré ma nouvelle coupe de cheveu un peu bizarroide ? Qu’il ne m’en veut pas d’avoir lavé son pull en cachemire à 60 degrés et de l’avoir mis au sèche-linge ?

Les citations c’est bien, mais attention au sens caché !

Ou au sens pas caché d’ailleurs…

Là, c’est sans équivoque, il faut partir !

Le ptit mot trop mignon

 

Voilà, là c’est super touchant parce que c’est tellement typique quand on calligraphie d’oublier une lettre par-ci, un mot par là. Ce qui est moins touchant c’est que pour l’occasion, un petit effort pour refaire une carte sans erreur aurait été parfait…

Voilà, c’était mon petit palmarès calligraphique de la Saint-Valentin, plutôt que de vous infliger un tuto bateau pour faire une carte sur mesure. Laissez allez votre inspiration, osez exprimer vos sentiments et attention aux petits pièges…

En tous cas, moi, je vous aime !

Véro

#lettresandco

 

 

2 thoughts on “Spéciale Saint-Valentin : écris-moi ton amour”

  1. Ah ah ! Tu m’as Bien fait rire ! Et en anglaise ? Ça ferait bien « Darcy et ses sentiments violents à l’égard d’Elizabeth Bennet » 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :