Ces dernières semaines j’ai été propulsée dans le XVIIIème siècle : cela a commencé avec un magnifique cours en ligne sur Skillshare sur la réalisation des motifs des Toiles de Jouy. J’ai profité de cet engouement soudain pour les cotons imprimés du XVIII pour aller visiter le très beau musée de la Toile de Jouy (à Jouy-en-Josas), ce qui a prolongé mon immersion dans le siècle des Lumières et le début de l’ère industrielle. C’est passionnant, j’en reparlerai sans doute plus longuement, mais tout cela pour vous dire que ce voyage, comme un fil que l’on déroule, m’a également amenée à reprendre la plume après de longues semaines d’abstinence.
C’est en admirant les nombreux documents d’époque (lettres commerciales, patentes, bons de commande…) que j’ai eu envie de me replonger dans la Ronde.

La Ronde : une écriture née au XVIème siècle

L’écriture Ronde est née des cursives gothiques, qui ont par ailleurs donné la Chancelière. Cette écriture s’exécute à la plume biseautée, et est principalement utilisée dans les affaires. Une de ses formes initiales s’appelle d’ailleurs la Financière. Il y eu de nombreux maîtres français qui ont participé à la formalisation de cette écriture. Citons, parmi d’autres, Louis Barbedor ou Louis Senault.
Si l’aspect historique vous intéresse vous pouvez bien sûr vous référer aux livres de Claude Mediavilla (Calligraphie et Calligraphie française), qui offrent de très nombreux exemples d’époque.

L’apprentissage de la Ronde

La Ronde n’est pas une écriture difficile. Droite, régulière et… ronde (évidemment), elle est aisément accessible. Elle fut d’ailleurs très longtemps l’écriture d’apprentissage scolaire en France, avant d’être remplacée par l’Anglaise.

On trouve de nombreuses ressources sur internet pour apprendre la Ronde, comme le Recueil Méthodique des Principes d’Ecriture, ou ces très belles planches italiennes dont je me sers principalement.

Le point d’attention principal est le rythme de l’écriture, imposé par la petite liaison oblique entre les lettres qui doit être bien régulière, et la rondeur qui confère à l’écriture sa générosité et son équilibre.

J’ai l’impression qu’elle est peu pratiquée ou mise en avant par les calligraphes : peut-être car moins spectaculaire que l’Anglaise ou la Chancelière, et aussi car elle se prête peu (pas) aux variations et aux fantaisies. Néanmoins, personnellement, je la trouve élégante, féminine bien qu’enfantine, légère et agréable.
Pour le débutant, je pense qu’elle est assez vite gratifiante car peu difficile.

Là où ça se complique…

… c’est qu’elle apparaît rarement seule, du moins c’est ce que j’ai constaté dans les documents que j’ai pu voir. En effet, elle est souvent utilisée en titre et en sous-titre, avec des tailles différentes, mais rarement sur un texte complet.
Le texte sera en général rédigé avec une écriture plus « expédiée », comme la Batârde ou la Coulée.

Document photographié au Musée de la Toile de Jouy. La Ronde est accompagnée d’écritures cursives comme la Bâtarde ou la Coulée.


D’autre part, elle est souvent accompagnée d’arabesques parfois complexes, qui demandent une grande fluidité et une grande maîtrise du geste du calligraphe.
Mais si on s’en tient à la Ronde elle-même, rien de compliqué pour se lancer.

Planche de Ronde de Paillasson – XVIIIème siècle

Comment j’ai travaillé la Ronde

J’ai travaillé avec une plume Brause, que je trouve plus précise donc plus appropriée que la Speedball. Au niveaux des encres, j’ai opté pour de l’encre ferrique, ou de la gouache diluée.
Pour me remettre dans l’écriture j’ai travaillé sur un module assez grand (1cm pour le corps de la lettre), avec une plume de 2mm. Puis je suis passée sur un module plus petit avec une plume de 1mm.

Les majuscules peuvent être ombrées avec de fines hachures

Ci-dessous, quelques exemples d’utilisation de la Ronde pour titrer, dans mes carnets :

Page de Garde de mon nouveau Carnet

Si cette écriture vous intéresse, en complément des liens fournis plus haut, vous pouvez faire un tour sur mon tableau Pinterest « Ecritures historiques ».

Bonne calligraphie à tous,

Véro

One thought on “Entrez dans la Ronde !”

  1. Merciii beaucoup pour ce nouvel article tout aussi passionnant que les précédents, merci beaucoup également pour tous les précieux conseils, Tiffany

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.