Je viens de lancer un échange de mail-art pour Noël sur Instagram : chacun des participants doit envoyer deux enveloppes, à deux destinataires que j’aurais désignés. Il en recevra deux en retour.

Comme expliqué dans l’article de la semaine dernière, créer un mail-art peut provoquer des nœuds au cerveau : comment faire ? comment positionner l’adresse ? Est-ce que ça doit être lisible ? Comme pour beaucoup de petites créations, le plus simple est parfois le plus efficace : inutile de sortir règles, compas et rapporteurs. Je vous propose ici un mail-art fleuri, dans des tons chauds d’hivers, avec des grosses fleurs qui ne nécessitent pas forcément de dessin préalable.

Le matériel pour réaliser ce mail-art

Pour cette enveloppe, j’ai utilisé 5 marqueurs Posca : rouge foncé, bleu marine, ivoire, blanc et noir. J’ai aussi utilisé un stylo gel Unibal couleur Bronze.

Le tout sur une enveloppe couleur Kraft de la gamme Pollen de Clairefontaine.

Étapes de réalisation

Pour commencer, positionnez le cœur des fleurs (des ronds tout bêtes) avec la couleur ivoire. Puis, tracez grossièrement les corolles et coloriez-les.

Prenez ensuite le Posca Bleu Marine pour dessiner les feuilles, puis les colorier.

On répète la même opération avec le Posca Ivoire : dessinez les autres feuilles et coloriez-les.

Jusque là, tout va bien, non ? Donc on peut passer à l’étape suivante pour rajouter quelques rameaux avec un Posca noir fin (PC-3M). Si vous n’avez pas de Posca noir, n’importe quel marqueur fair l’affaire : stylos feutres, stylos UniPin… Le Posca est surtout recommandé pour les fleurs et les feuilles.

Remarquez que le rameau passe soit au dessus, soit au dessous des feuilles que vous avez déjà dessinées.

Si à ce stade vous trouvez que c’est moche : rassurez-vous, c’est normal ! Tout se transformera avec l’ajout des détails. En attendant, je vous le concède, c’est un peu lourd et triste, mais c’est un cap à passer.

Ajout des détails

Pour les détails, utilisez votre crayon gel Bronze, et un marqueur fin blanc (Posca ou autre).

Avec le bronze, on ajoute les rainures sur les feuilles ivoire. Avec le blanc, sur les feuilles bleues.

Pour compléter le motif, on peut ajouter des branches avec des boules. En fait, les points posés çà et là ajoutent une jolie touche de légèreté. Vous verrez sur la version finale, j’ai superposé des petits points rouges pour apporter encore plus de relief de de contraste.

L’adresse

L’adresse est écrite au Posca. Vous pouvez le faire à la plume si vous êtes à l’aise, ou opter pour quelque chose de plus simple comme des petites capitales au feutre.

Vous remarquerez qu’elle est lisible : j’évite le jeu de piste pour le facteur car je préfère que mon enveloppe arrive à destination plutôt que de décrocher la palme du déchiffrage. C’est un choix, sage, il me semble !

Soignez surtout le code postal, pensez aux facteurs.

#mailart #calligraphie
Par souci de discrétion l’adresse est brouillée 🙂

 

Comme à chaque fois, je vous invite (et vous incite !) à vous approprier ce modèle avec vos propres couleurs, vos propres idées, en espérant qu’il vous a inspiré.e.s.

Dans le cadre de l’échange lancé sur le mois de décembre sur Instagram, face à toutes les questions qu’on me pose, je reviendrai vite sur le blog avec d’autres exemples d’enveloppes faciles à réaliser.

Si vous n’êtes pas sur Instagram et que participer à cet échange de mail-art vous tente, c’est bien sûr possible : inscrivez-vous par mail avant le 1er décembre, hello@lettresandco.com , en m’indiquant votre nom et votre adresse postale.

Je ne conserverai pas les adresses au delà du challenge. Elles ne seront communiquées à personne.

A très bientôt

Véro

 

2 thoughts on “DIY | Mail-art fleuri”

  1. Mais j’adore tellement cette idée !!! Je me souviens (avec une certaine nostalgie) de ma jeunesse où j’avais des tas de correspondants (c’était évidemment avant Internet, les emails, etc). On s’envoyait des dessins style manga et des k7 audio avec nos morceaux préférés (interdit d’essayer de deviner mon âge avec ces indices !!!)

    1. Moi aussi j’avais plein de correspondants, en Angleterre, en Allemagne, et on se faisait des enveloppes trop jolies et des lettres bien écrites ! Depuis j’échange avec des personnes pratiquant la calligraphie, sans chichi, et c’est vraiment un bonheur à chaque fois que je reçois une belle enveloppe. Certaines sont devenues des correspondants réguliers alors qu’on ne s’est jamais rencontrés, d’autres des amies.
      Donc oui, continuons à écrire des lettres, et à émerveiller nos facteurs avec de belles enveloppes (ça change des factures !)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :